A quelle fréquence donner le biberon ? 

A quelle fréquence donner le biberon ? 

Ça y est bébé est arrivé. En l'absence d’allaitement maternel, le premier biberon est donné dans les deux heures qui suivent votre accouchement. Plusieurs questions se bousculent dans votre tête, mais comment ça marche? A quelle fréquence et quand faut-il donner le biberon à bébé ? 
Quand laver le doudou de bébé ? Vous lisez A quelle fréquence donner le biberon ?  4 minutes Suivant Lit évolutif comment ça marche ?

Ça y est bébé est arrivé. En l'absence d’allaitement maternel, le premier biberon est donné dans les deux heures qui suivent votre accouchement. Plusieurs questions se bousculent dans votre tête, mais comment ça marche? A quelle fréquence et quand faut-il donner le biberon à bébé ? 


Le premiers jours de bébé

Le premier biberon après la naissance de votre enfant est proposé en salle d'accouchement généralement dans les deux heures qui suivent l’accouchement.  Pendant votre séjour à la maternité, le personnel soignant veille au bon déroulement des tétées et que le lait soit correctement toléré par bébé. Il contrôle son transit intestinal, ses urines, la fréquence et l’abondance d’éventuelles régurgitations. 

Pour un enfant en bonne santé, né à terme et un poids de naissance dans la moyenne, vous donnerez un biberon toutes les 2-3 heures. Sachez qu’un intervalle entre 2h et 4h est possible. Le personnel soignant propose le jour de la naissance entre 10 et 30 ml par biberon. Il faut savoir que plus le bébé prend, plus il faudra espacer la tétée qui suit. 

Il est conseillé d’être plutôt attentif aux demandes de votre enfant, ses manifestations de faim. Lorsque bébé se met à bouger, présente des mouvements de succion, vous pouvez lui proposer un biberon. Cela vous permettra de faire connaissance l’un avec l’autre. Gardez bien à l’esprit que vous n’avez pas besoin de surveiller votre montre ni de respecter un intervalle strict entre deux biberons.

Le nombre de biberons et la quantité changent au fil des mois. Avant le premier mois, la quantité est évaluée par votre pédiatre. Le nombre de biberons varie de 6 à 7 par jour. Entre le premier et le troisième mois, la quantité conseillée est entre 100 et 120 ml par biberon pour 5 à 6 biberons par jour. Au troisième mois, cela continue d’évoluer, de 170 à 180 ml par biberon et 4 à 5 biberons par jour. De quatre à six mois, 4 à 5 biberons par jour, et par biberon entre 200 et 240 ml. Et pour finir des six à douze mois, les quantités et le nombre de biberons diminuent, 3 à 4 biberons par jour pour 120 à 160 ml par biberon. Cette baisse est normale, votre enfant grandit. A partir des 6 mois de bébé, vous commencerez à introduire les aliments un par un. 

Pendant la nuit, les tétées sont également espacées, comme la journée.  Mais si votre bébé ne réclame pas pendant plus de 3 ou 4 heures la nuit, il est inutile de le réveiller. Profitez-en pour vous reposer. Le plus important est de totaliser 6 à 8 tétées par 24 heures. Si sa courbe de croissance est satisfaisante, c’est que bébé mange assez, il n’y a pas de raison de s’inquiéter pour lui. Votre enfant mange en suivant ses besoins, les indications ci-dessus sont données à titre indicatif et ne doit pas être suivi à la lettre.


Quelques conseils pour les mamans

Vous vous demandez peut-être comment vous installez pour donner les premiers biberons. Pour cela, il est important de trouver une position confortable et placez votre enfant en position demi-assise en soutenant sa tête. Pour cela, il est recommandé d’utiliser un coussin d’allaitement. Nous vous recommandons fortement de ne pas nourrir votre enfant en position allongée, car cela accroît les risques de fausse route. En plus de la position demi-assise, il est important de tenir le biberon suffisamment incliné afin de faire en sorte que le lait soit bien présent dans la tétine. Si ce n’est pas le cas, votre enfant risquerait d’avaler de l’air pendant la succion. Si c’est le cas, votre bébé va commencer à s’agiter. Il faudra faire une pause sur la tétée et le placer en position verticale, posez sa tête contre votre épaule pour l’apaiser et éventuellement faire un rôt. S’il a le hoquet, vous devez également cesser la tétée, le changer de position et essayer de lui faire son rot. 

L’important est d'être à l’écoute de votre nourrisson. Il est le seul à connaître ses besoins en termes de quantité, respectez le rythme naturel de votre enfant. Chaque nourrisson est différent et a des besoins qui lui sont propres.