La transition du berceau au lit de grand se fait vers 2-3 ans. Découvrez la collection lits enfants de Babykare

Quel âge pour changer le lit de bébé ?

Ça y est, bébé commence à bien grandir et va passer du berceau au lit de grand ! Quelle étape cruciale dans la vie et l’évolution d’un enfant. Mais il peut être difficile d’appréhender ce changement, pour les enfants comme pour les parents. Ces derniers peuvent se retrouver perdus quant à la bonne période pour entamer cette transition. A quel âge faut-il changer le lit de bébé ?  

Quoi mettre dans un lit de bébé ? Vous lisez Quel âge pour changer le lit de bébé ? 7 minutes Suivant Pourquoi pratiquer le cododo ?

La transition du lit à barreaux au grand lit est une étape importante pour un enfant. Pour les bébés, cela peut parfois être difficile comme pour d’autres super facile. Les parents aussi ne savent pas forcement toujours déterminer la bonne période pour effectuer ce passage. Nous allons voir ensemble les astuces à mettre en place et les erreurs à éviter lorsque cette étape de vie arrive.

Une transition importante pour bébé

Plus votre bébé grandit et plus la question du changement de lit se pose. Selon les parents et leur manière de faire, il peut se produire plusieurs changements jusqu'aux trois ans de l'enfant.

1) Du couffin au lit à barreaux

Lors de la naissance de bébé, nombreux sont les parents qui préfèrent le couffin au lit à barreaux pour que bébé se sente comme dans un cocon. Avec cet espace confiné, il ne se sent pas dépaysé du cocon naturel maternel qu’il a connu pendant 9 mois. Si vous-même vous avez opté pour cette solution, sachez que la transition avec le lit à barreaux doit se produire assez rapidement. À partir de 3 à 6 mois en moyenne, le petit couffin va finir par oppresser bébé. Comment le remarque-t-on ? Bébé commence à bouger de plus en plus. Il lui faut donc un espace plus grand afin qu’il évolue correctement. C’est à ce moment-là que le premier changement d’espace sommeil s’opère : du couffin au berceau. Généralement, cette transition se passe dans de bien, dans le sens où bébé s’adapte très vite à ce changement car son nouveau lit correspond mieux à son besoin d’espace.

2) Du lit à barreaux au grand lit

Il s'agit surement de la transition la plus délicate pour chaque parent, le passage du lit à barreaux au lit de grand. Comme chaque enfant évolue différemment, la période de cette transition peut varier en fonction de chacun. C'est un peu le même principe que pour le couffin, plus votre enfant grandit et plus il aura besoin d'espace. Mais comme pour la première transition, il y a des gestes qui ne trahissent pas :

  • Vers l’âge d’1 an, bébé commence à se mettre debout dans son lit en s'accrochant aux barreaux.
  • Arrive les premiers pas de bébé, qui est désormais capable de se mettre debout dans son lit sans se tenir aux barreaux.
  • Vers 2/3 ans, très bon marcheur voire même escaladeur, il va essayer de descendre de son lit en passant par-dessus ses barreaux.

Plus les années passent et plus votre enfant grandit, devient curieux et découvre de nouvelles facultés. Le passage du berceau au lit de grand arrive à cette période-là.

Voici quelques astuces pour opérer ces transitions

  • Parlez, expliquez, annoncez. 

Dans chaque relation, le point à ne surtout pas négliger, c’est la communication. Ne faites pas l'erreur de tout faire seul sans en parler à votre enfant, car c’est lui l’élément principal de ces évolutions. La transition doit s'amorcer des semaines auparavant, dans le sens où il doit savoir qu’en grandissant, il va évoluer en termes d’espace personnel et il doit donc en être conscient. Vous pouvez commencer par valoriser votre enfant régulièrement en commentant les efforts réalisés au quotidien, ses progressions, son évolution… et en précisant qu'il grandit de plus en plus. Au fil des jours préparez-le voire même appâtez-le à l'idée d'avoir un grand lit en énumérant les avantages : « tu auras un grand lit comme maman et papa ou comme le grand frère/ la grande sœur », tu posséderas plus d'espace pour dormir et tu seras plus à l'aise ».

  • Impliquez-le

Dès lors que votre enfant a pris conscience qu’un changement arrivait, proposez à votre enfant de choisir son lit. Il se sentira plus intéressé par cette transition et se fera un réel plaisir d'opter pour un modèle qui lui plaira. Allez ensemble au magasin de meubles pour un premier repérage et pour évaluer ses envies. Lit super-héros, en forme de voiture, avec une tour de princesse ou tout un arc-en-ciel, votre enfant sera ainsi tout excité et impatient de tester son nouveau royaume.

  • Mixer nouveau et ancien

Tout ce que vous pourrez réutiliser en termes de taille, conservez-le. Recréez son ancien espace avec des objets qu’il utilisait dans son ancien lit : la même couverture, le même oreiller, les peluches… Cet environnement mixte entre des rappels et des nouveautés paraîtra plus léger et sera plus simple à tolérer pour l’enfant.

  • Conservez la même routine du soir 

Le lit monté, bébé est averti, ce soir c'est sa première nuit dans son lit. Ne modifiez rien à ses habitudes du soir, câlins, petite histoire inventée ou sortie d’un livre avant de dormir… Pensez toujours à valoriser de nouveau votre enfant et à le rassurer en lui précisant que papa et maman sont justes à côté si besoin. Votre bébé se sentira alors bien plus en sécurité.

Les erreurs à ne pas commettre

  • Évitez les doubles changements

Ne provoquez pas plusieurs changements à la fois. En effet, votre bébé est encore jeune, il a ses habitudes et a besoin d'être rassuré. Par exemple, si vous changez son lit, n'allez pas en plus le changer de chambre dans la foulée. Il risque de se sentir mis de côté, rejeté ou avoir une appréhension à se retrouver tout d'un coup seul dans une chambre qu’il ne connaît pas avec un lit de grand.

  • Soyez à l'écoute de votre enfant

L’étape du berceau au lit de grand illustre le début de l’autonomie de bébé. En fonction des caractères de chacun, cette transition peut plus ou moins bien se passer. Certains enfants seront ravis de dormir dans un lit de grand, d’avoir cet espace rien que pour eux, tandis que d'autres peuvent se sentir angoissés et stressés car un espace plus grand peut parfois effrayer. L'essentiel est de rester à l'écoute de votre petit et d'être attentif aux différents signes qu'il vous montrera, directement ou indirectement. Par exemple, si vous constatez que le changement est trop brutal pour lui, n'hésitez pas à procéder par pallier : proposez-lui de dormir une nuit par semaine dans son nouveau lit et augmentez petit à petit le nombre de nuits. En tant que parent, il faut garder en mémoire que la patience et la communication constituent deux facteurs indispensables au succès d'un tel changement, et plus généralement d’une éducation plus facile à gérer.

  • Restez à l’écoute, mais ferme

En fonction des enfants, le changement de lit peut se faire sans trop de difficultés. Mais si votre enfant vous donne du fil à retordre en vous rejoignant chaque nuit dans la chambre parentale, au chaud dans le lit de maman et papa, ne cédez pas. Remettez-le dans son lit en prenant soin de lui apporter des explications. Persévérez les premières nuits et il finira par s’habituer.

A présent, vous êtes prêts pour amorcer un changement de lit dans les meilleures conditions possibles. Mais à quel âge le faire finalement ? Lorsque votre enfant atteint ses 2 ans, commencez à réfléchir à la question surtout si vous constatez que votre enfant est demandeur et qu'il n'est pas retissant au changement. Par contre, si bébé n’est pas prêt, prenez votre temps et attendez ses 3 ans. Il n’y a pas d’âge magique, c’est plutôt une période magique : ni trop tôt ni trop tard. Dans tous les cas, les parents développent ce sixième sens pour repérer les significations des comportements de leurs enfants. Alors pas de panique, tout ira bien !